AsiaInspection 2017 Q2 Barometer

Nous suivre
Partager sur:  

AsiaInspection Q2 Barometer: L’année 2017 s’accompagne de défis en matière de qualité des produits et d’éthique


View the barometer on slideshare
Top Product Inspections by Country – Q1 2017 | AsiaInspection – Audit Industry News

Origine géographique des sources d’approvisionnement : la Chine commence 2017 en force


En ce qui concerne la demande en services d’inspection et d’audit, les résultats du 1er trimestre (T1) d’AsiaInspection (AI) reflètent des tendances en approvisionnement qui se confirment en matière de commerce mondial pour le reste de l’année 2017. Le nombre des inspections en Chine a augmenté de 16 % au 1er trimestre 2017 par rapport à l’année précédente, dépassant largement le taux de croissance de 6,5 % prévu pour 2017 par le FMI.i Pour le reste de l’Asie, la croissance au premier trimestre a été lente en général, exception faite de Taïwan, de la Malaisie et du Vietnam, où le nombre des inspections a augmenté, pour ce même trimestre, respectivement de 20 %, de 10 % et de 5 % par rapport à l’année dernière.

Par ailleurs, en dehors de l’Asie, la région de l’Afrique australe a réaffirmé sa place en tant que centre d’approvisionnement de l’industrie textile qui gagne en importance, affichant au T1 2017 une croissance de 23,5 % par rapport à l’année précédente.


Heures de travail et salaires : un défi de taille en matière d’éthique en 2017


Le premier trimestre 2017 a révélé des problèmes de conformité aux règles d’éthique. En effet, selon les données d’AI, le pourcentage d’usines classées « rouge », ou caractérisées par des problèmes graves de non-conformité, a connu une hausse de 30 % (par opposition à 27 % pour l’ensemble de l’année 2016). Les autres résultats des audits se sont répartis assez uniformément entre les usines conformes (classées « vert ») et celles nécessitant une amélioration (classées « orange »), cette dernière catégorie étant légèrement prédominante. Le critère des heures de travail et des salaires est celui où l’on a observé le plus de violations: les usines ont obtenu en moyenne 7,1 sur 10 pour ce critère, en comparaison avec la note totale moyenne de 7,9 sur 10.

Le respect et les tendances en matière d’éthique ont varié d’une région à l’autre et d’un secteur d’industrie à l’autre. Les fournisseurs de l’Asie du Sud-Est ont obtenu des notes se situant autour de 8,8, et les usines de l’Asie du Sud ont obtenu 8,5 pour la conformité aux normes sociales (ces régions ayant connu une hausse de 8 à 10 points de pourcentage au T1 2017 par rapport à 2016). De leur côté, les usines du sud de la Chine ont connu des résultats surpassant de 11 % ceux des usines du nord de la Chine (respectivement 7,9 et 7,1).

Les secteurs les plus performants auT1 2017 ont été ceux des contenants alimentaires et des soins corporels, dont les usines ont obtenu une note moyenne d’audit de 8. Par ailleurs, pour ce trimestre, le taux de conformité aux règles d’éthique des fabricants de jouets a baissé : les résultats ont diminué de 8 points de pourcentage (passant de 8,1 en 2016 à 7,3 pour le cumul de l’année 2017), et les infractions aux normes de santé et de sécurité ont été le problème le plus courant. Un rendement similaire a été observé dans les usines du secteur de l’électricité et de l’électronique, ainsi que chez les fabricants de produits de construction.

La sécurité structurale en général continue à se détériorer. Selon les données d’AI pour le T1 2017, le pourcentage d’usines se conformant aux normes a chuté à 30,5 % (contre 37 % en 2016 et 41 % en 2015). Plus de 65 % des usines appellent à des mesures correctives, et 4 % d’entre elles présentaient des risques graves pour la sécurité à court et à moyen terme.


Tendances relatives à la qualité des produits : il y a peu d’amélioration tangible en usine, et la conformité en matière de produits chimiques reste un défi


Le premier trimestre de 2017 n’a pas enregistré d’amélioration de la qualité des produits de consommation par rapport à 2016 et, selon les données d’AI, le taux d’échec des inspections se situe toujours aux environs de l’indice des 33 %..

La qualité de fabrication en Chine poursuit sa tendance à long terme à l’amélioration progressive, le taux d’échec des inspections de produits s’étant établi à 30 %, quelques points de pourcentage sous la moyenne mondiale. En Asie du Sud, une majorité d’inspections sur place ont révélé plus de défectuosités que le nombre permis : le Bangladesh et l’Inde arrivent en tête de ce déplorable classement (avec, respectivement 61,7 % et 55,3 %), suivis d’assez près par l’Indonésie et le Pakistan. Par contre, les fabricants turcs ont fait de grands progrès en ce qui concerne la qualité des produits durant le dernier trimestre, ramenant le pourcentage d’échec des inspections sous la barre des 20 % pour la première fois en deux ans.

L’industrie textile reste le pire secteur pour ce qui est de la qualité, puisque 41,7 % des produits ne répondent pas aux spécifications recherchées. En revanche, le pourcentage d’échec des inspections dans le secteur des accessoires a chuté à 21,3 %(une baisse de 3 points par rapport à 2016). Le secteur des produits de lunetterie, qui est le plus important contributeur de la catégorie des accessoires, a affiché une amélioration encore plus manifeste : quelque 15 % des produits inspectés ont été rejetés au T1, par opposition aux 19 % de l’année précédente.

La qualité des produits du secteur des jouets et des produits pour enfants n’a pas enregistré de changements considérables au T1 2017, le taux de rejet se maintenant autour des 30 %. Dans le secteur de l’électricité et de l’électronique, malgré une légère baisse du pourcentage d’échec des inspections (23,4 % au T1 2017 contre 27,8 % au T4 2016), es rappels de produits pour des raisons de sécurité — des gros appareils électroménagers susceptibles d’exploser aux batteries d’ordinateur portable défectueuses de multiples grandes marques —se sont multipliés. Les tristement célèbres gyropodes (hoverboards) continuent de faire les manchettes : le plus récent incendie causé par une pile au lithium-ion a fait deux morts, ce qui a entraîné un rappel de produits et une enquête de grande envergure aux États-Unis.

Les résultats de tests de laboratoires d’AI démontrent que les fabricants de produits de consommation matériels ont encore des difficultés à se conformer aux normes chimiques, particulièrement en ce qui concerne le plomb et les phtalates. Ces substances restent un problème constant pour tout type de produits pour enfants, y compris les jouets et les articles de puériculture, ainsi que les articles qui entrent en contact direct avec les aliments.

Parmi les produits destinés aux États-Unis durant le premier trimestre de 2017, on a trouvé une quantité inacceptable de plomb dans 8 % des produits pour enfants, 11 % des jouets testés contenaient des phtalates interdits, et 8 % des articles entrant en contact avec des aliments ne répondaient pas aux exigences de la FDA en matière de sécurité chimique. D’autre part, les exportateurs à destination de l’Union européenne n’ont guère fait mieux : plus de 5 % des produits testés ne respectaient pas les exigences de REACH (le double du pourcentage de 2016) parce qu’ils contenaient des quantités inacceptables de produits chimiques soumis à des restrictions ou interdits sur le marché de l’UE.

« La qualité et la sécurité des produits continuent de présenter des défis pour les marques et les détaillants dans le monde entier », explique Sébastien Breteau, le directeur général d’AsiaInspection. « Avec, d’une part, des règles de sécurité en constante évolution à différents niveaux, et d’autre part, une plus grande sensibilisation des consommateurs et des médias, il est difficile même pour les grandes marques de garantir continuellement la conformité aux normes dans un marché de plus en plus mondialisé. »


AI Barometer Key KPIs


Inspection Failure Percentages Graph – Q1 2017: Bangladesh, China, India & Vietnam


Press Contact
Courtney Terrey
Tel: (+852) 3543 1684
Email: press@asiainspection.com


i. IMF Upgrades China 2017 Growth Forecast to 6.5%, Warns on Debt
https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-01-16/imf-upgrades-china-2017-growth-forecast-to-6-5-warns-on-debt